Le choix d’une vie

Publié le Publié dans Développement personnel, Livres

Parmi tous les choix auxquels nous pouvons être confrontés, le choix d’une vie est le plus crucial et le plus difficile.
Si l’on en croit les conceptions que Mickaël Newton expose dans « Un autre corps pour mon âme », avant de se réincarner, l’âme se pose un certain nombre de questions. Tout d’abord elle détermine les sujets d’évolution sur lesquels elle souhaite travailler durant sa prochaine vie. Puis elle se choisit un corps, un corps physique qui doit répondre à certains critères pour permettre de servir les desseins de l’âme. Michaël Newton cite l’exemple d’une âme qui a choisi de s’incarner dans le corps d’une handicapée choyée par ses parents afin d’être disponible pour étudier et enseigner. Au passage je remarque que certaines souffrances que nous endurons ne sont pas systématiquement le fruit d’un karma aveugle et implacable, mais qu’elles peuvent résulter d’un choix délibéré permettant de réaliser certains objectifs que nous nous sommes fixés.
Pour en revenir au choix d’un corps, Mickael Newton cite un autre exemple, celui d’un viking doté d’un physique endurant, puissant et énergique qu’il a mis au service de sa soif de liberté.
L’autre choix porte sur ce que je me permets d’appeler l’état civil. L’âme se choisit une identité qui lui permettra également d’atteindre ses objectifs d’évolution. Ici je me heurte à une notion complexe parce que subtile. La personne handicapée dont je viens de parler dit clairement que l’accident qui a mutilé son corps n’était pas prévu initialement, c’est elle qui a choisi de l’inscrire dans son plan de vie pour lui permettre d’atteindre son objectif. En d’autres termes, si une autre âme s’était incarnée dans ce corps, cette personne n’aurait été ni accidentée ni handicapée. Voilà qui donne un coup aux partisans d’un déterminisme aveugle.
L’âme en instance de réincarnation étudie minutieusement les différents choix possibles en concertation avec ses guides ainsi qu’avec les membres de son groupe.
Les membres du groupe jouent un rôle d’autant plus important dans les choix à réaliser que certains sont partie prenante. Il peut se faire que plusieurs membres du groupe décident de s’incarner en même temps, ce qui débouche sur la notion d’âme-sœur que certains terriens ont la chance d’expérimenter et également, c’est ce qui explique que nous nous sentions parfois en grande affinité avec telle ou telle personne. Ce sont ces gens qui, dès la première rencontre nous donnent l’impression que l’on se connaît depuis toujours. Et pour cause. Je note que nous ne passons pas forcément toute notre vie aux côtés des membres de notre groupe qui se sont incarnés dans le même espace-temps que nous. Parfois ces personnes n’interviennent que très ponctuellement dans notre vie, mais de façon déterminante.
Pour en terminer avec ces considérations, je note que certaines personnes avec qui nous choisissons de passer une grande partie de notre vie (parents, conjoint …) n’appartiennent pas à notre groupe d’évolution. Mais nous décidons pourtant de les côtoyer longuement parce qu’ils nous permettront de travailler sur tel ou tel aspect de notre parcours personnel. Ils viennent jouer un rôle dans notre vie et dans notre évolution et nous, nous jouons un rôle dans les leurs.
Déciment le choix d’une vie est complexe et il relève d’une démarche méticuleuse.

Laisser un commentaire