Synchronicités et loi de l’attraction

Publié le Publié dans Développement personnel, Livres

Je suis en voiture, je vais acheter des timbres. En route je croise le facteur et je note que, à ce moment-là, la radio diffuse une pub pour la Banque Postale. Bien que préoccupé par d’autres sujets, je ne peux pas ne pas noter cette triple synchronicité : je vais à La Poste, la radio me parle de La Poste et je croise une voiture de La Poste.

Cette histoire de synchronicités m’a longtemps interpellé. On note souvent ce genre de coïncidences mais, si tous les spiritualistes nous incitent à les remarquer, je n’en ai trouvé aucun qui nous explique pourquoi elles se produisent.

A ma connaissance, le premier à en avoir parlé est Karl Gustav Jung. Un jour où il se promenait dans un parc, il note l’envol d’un merle au moment même où il salue Mr Merle.

Plus tard, James Redfield, dans son livre « La prophétie des Andes » en a fait une de ses révélations.

Mais les questions demeurent. Pourquoi les synchronicités se produisent-elles ? Et pourquoi sommes-nous incités à les remarquer ?

Dans son livre « Par-delà la loi de l’attraction », Brenda Barnaby donne des éléments de compréhension qui permettent d’échafauder des débuts de réponse. Elle cite les travaux de Esther Hicks, co-auteur avec son mari du livre « La loi de l’attraction ».

La pensée de base émise par Esther Hicks est que « des éléments aux vibrations similaires (…) s’attirent et s’unissent ». Ce que notre ancien président, Jacques Chirac exprimait en déclarant que « les emmerdes volent toujours en escadrille ». L’adage populaire exprime la même idée par l’expression « qui se rassemble s’assemble ». Esther Hicks préfère exprimer cette idée en citant un proverbe anglais du XVIème siècle : « Birds of a feather flock together », c’est à dire « Les oiseaux au plumage semblable volent ensemble ».

Il apparaît donc que le fait que les semblables se recherchent et s’attirent a été remarqué de longue date voire depuis toujours. Esther Hicks explique en creux que ce phénomène est dû au fait que, partout dans l’Univers, ce sont les vibrations semblables qui se recherchent et s’attirent en créant, par voie de conséquence, des phénomènes de synchronicité ou également de grégarité.

D’où l’utilisation consciente que l’on peut faire de ce phénomène en créant par notre pensée (qui est elle-même une vibration) des vibrations qui vont attirer des vibrations similaires qui se manifesteront dans la réalité. Mais il s’agit d’un autre sujet.

Pour en revenir à l’utilité de remarquer les synchronicités, l’explication est donnée par Esther Hicks dont je recopie ici cette citation (un peu longue mais impossible à résumer) rapportée par Brenda Barnaby.

« Observez les faits synchrones. Lorsque vous projetez votre énergie en concentrant vos vibrations dans une direction donnée, vous influez sur les autres systèmes énergétiques qui augmentent en déployant le nombre de coïncidences dans votre vie. Cette existence de faits synchrones est fondamentale, car elle vous informe que vous êtes en train de recevoir des messages de l’Univers. Lorsque vous envoyez une demande et que les synchronies ou les coïncidences apparaissent à une fréquence inhabituelle, cela signifie que la Loi de l’Attraction universelle vous communique qu’elle a reçu cette demande claire et complète. Vous devez donc reconnaître et apprécier ce caractère synchrone, le laisser agir sur le processus et non l’éluder tel un hasard ou un fait dénué de sens. Plus vous lui accorderez de l’attention et en approfondirez la compréhension, plus vous recevrez de dons de la Loi de l’Attraction ».

Laisser un commentaire