Astrologie

Pierres et planètes

Il n’est pas rare qu’une planète de notre thème nous joue tellement de tours que nous finissons par décider de trouver un remède. Et il est tentant d’avoir recours aux minéraux. On se fait offrir une pierre pour Noël, on la suspend à notre cou et on se dit que c’est merveilleux parce que maintenant tout va changer.
Je suis peut-être un peu tatillon, mais je pense qu’il faut aller au-delà de cette simple démarche.
Tout d’abord, si l’on souhaite avoir recours aux minéraux, il convient de le faire avec discernement. Si l’on utilise un minéral de moindre qualité, ses effets ne seront pas forcément ceux escomptés. Si l’on souhaite provoquer un effet sur la Lune de notre thème, le port d’une perle est recommandé, mais il faut rappeler que la Lune agit sur l’esprit, en conséquence le port d’une pierre qui n’est pas rigoureusement sphérique entraîne des effets perturbateurs sur notre esprit. En résumé, le conseil est donné de choisir un minéral d’une qualité la plus optimale, ce qui fait entrer l’aspect budgétaire en ligne de compte.
Dans un autre ordre d’idée, le fait qu’un minéral puisse interagir avec une planète a de quoi étonner. Cette question amène une réflexion sur la Création. Il s’avère que les différents règnes présentent des affinités. Des pans entiers de la Création vibrent ensemble. Pour être plus précis, il existe des passerelles entre les règnes. Par exemple, la camomille, la citrine et le foie présentent des affinités. Et si un des aspects est défaillant, on peut le soutenir avec un élément d’un autre règne avec lequel il est en affinité. La camomille a un effet salutaire sur les dérèglements du foie. Et la citrine aussi.
Ce phénomène peut s’énoncer en disant que la Nature pense partout en termes identiques.
Ainsi, si une planète est défaillante, il semble évident qu’elle peut être soutenue par un élément de la Création avec lequel elle est en affinité. Le tout est de savoir lequel. La correspondance entre les pierres et les planètes étant bien codifiée, il est commode de l’utiliser. Et puis c’est l’occasion de porter de beaux bijoux. Mais on pourrait tout aussi bien utiliser les plantes si on savait comment s’y prendre.
Pour mémoire la correspondance Pierres – Planètes est la suivante :
Soleil : rubis
Lune : perle
Mars : corail rouge
Mercure : émeraude
Jupiter : saphir jaune
Vénus : diamant
Saturne : saphir bleu
Rahu : Hessonite
Ketu : oeil de chat
Mais à ce stade, une autre complication apparaît : ma planète est défaillante dans mon thème. J’ai les moyens de me payer la pierre adéquate la plus pure et la plus parfaite possible. Je la fais monter en bijou, je la porte sur moi et le problème est résolu.
Je n’en suis pas si sûr. Parce que, comment agit la pierre ? Au fond je n’en sais rien. Comme évoqué précédemment, je sais qu’elle entre en interaction avec la planète, mais est-ce pour en corriger les effets ou pour amplifier les mauvais aspects que je souhaite corriger ?
La prudence est recommandée parce que le risque d’amplifier le phénomène au lieu de le corriger existe.
C’est d’autant plus vrai que les minéraux se « chargent » tous seuls de vibrations qui sont probablement indésirables et qui vont rayonner sur nous lorsque nous les porterons en bijoux.
Alors que faire ?
Ne pas utiliser les minéraux au bénéfice du doute me semble être dommage parce que leur apport est précieux et considérable.
Personnellement j’ai résolu la question en utilisant des minéraux programmés que je dispose sur ma carte natale aux moments judicieux. Mais je reviendrai probablement sur ce point ultérieurement.

Laisser un commentaire