Développement personnel

Pouvons-nous changer le passé ?

L’idée peut paraître saugrenue. Et pourtant, tout jeune déjà, je me suis rendu compte que les historiens ne se privent pas de « réécrire » l’Histoire, en mettant en avant certains évènements ou en occultant certains autres selon les idées politiques du moment. Dans d’autres cas, ils ne se gênent pas pour présenter certains évènements sous un angle complètement orienté.

Plus tard, j’ai découvert que les praticiens Reïki savent envoyer de l’énergie dans le temps et dans l’espace. Concernant l’avenir, cette idée peut s’admettre. Cet exercice permettant de réunir les conditions favorables au bon déroulement d’un événement particulier planifié dans le futur. Mais concernant le passé, j’ai eu un peu plus de mal à comprendre la démarche.

Et voilà que dans son livre intitulé « Au-delà de l’impossible », chapitre 9, Didier Van Cauwelaert mentionne une expérience scientifique un peu déroutante.

« Cette expérience ne consiste pas à modifier le passé, mais à envoyer un message mental traversant le temps jusqu’au moment où l’événement s’est produit, quelques mois auparavant ». Concrètement, le Dr René Peoc’h a enregistré dans une base de données les mouvements aléatoires d’un robot qu’il a fait se déplacer dans un espace clos. Six mois plus tard, il est demandé à un expérimentateur d’accéder à cette base de données de façon aléatoire. Mais, auparavant, l’expérimentateur passe une convention claire et écrite spécifiant son intention. Par exemple, il décide de n’accéder qu’aux enregistrements de la base de données dans lesquels le robot tourne à droite. Résultat, l’expérimentateur accède aux enregistrements qui vérifient son intention un nombre de fois largement supérieur aux simples statistiques. Ce qui donne à penser à l’expérimentateur que le robot a tourné à droite beaucoup plus souvent qu’à gauche alors que ce n’est pas le cas.

Pour exprimer de façon prosaïque le phénomène mis en évidence par cette expérience, nous voyons dans un événement donné, ce que nous y projetons.

C’est à ce phénomène que je pensais dans mon livre intitulé « Comment augmenter votre niveau vibratoire » lorsque je parlais de « reprogrammer la fractale ». Par cette expression, je faisais allusion à cette tendance qu’ont les évènements à se répéter sans arrêt dans notre vie en raison de la loi de l’attraction qui veut que nous attirons ce que nous pensons. Ainsi, lorsque nous entretenons des pensées qui nous ramènent sans arrêt à tel ou tel fait de notre passé qui nous a blessé, rabaissé, limité, nous allons sans arrêt reproduire des situations de la même tonalité, voire plus graves.

On peut considérer que tout événement du passé a une réalité objective, mais il nous perturbe proportionnellement à la charge émotive et affective que lui associons. Ensuite cette émotion et ces pensées que nous entretenons, que nous ruminons, entrent dans la dynamique inexorable de la loi de l’attraction qui fait que nous attirons encore et encore ce qui nous a blessé.

Agir sur le passé non pour l’effacer mais pour le reconsidérer, le surmonter, le guérir nous permettrait de reprogrammer cette fractale négative et ainsi de nous libérer d’un poids. Le Reïki est l’un des outils qui rendent possible cette action, mais il en existe d’autres. Le bénéfice de l’opération étant que, ainsi, on se sent plus léger et que l’on dispose de beaucoup plus de liberté pour prendre notre destinée en main.

Laisser un commentaire